samedi , 17 août 2019
Flash Infos

Votre cordage

Choisir votre cordage

choix_cordage

Si pour les débutants, le choix d’un cordage peut s’apparenter à un saut dans l’inconnu, nos conseils vous permettront d’y voir plus clair, de trouver le produit adapté à votre niveau et à votre porte-monnaie.

Le choix du cordage
Entre le boyau naturel, souple par excellence, et les synthétiques moins souples, il y a de grosses différences. Le commun des mortels ne peut supporter le cordage de Nadal ou Djokovic. Ces cordages synthétiques peuvent entraîner des blessures chez les femmes ou les enfants.

Mais bien sûr, le boyau est plus cher que les synthétiques.

Parmi les synthétiques, le multi-filaments présente plus de souplesse que le mono-filament, il est donc conseillé aux jeunes comme aux plus âgés, car il n’entraîne pas trop de risque de traumatisme. Le mono-filament peut être dangereux pour les articulations. Le mono-filament est davantage réservé à ceux qui font de la compétition car plus traumatisant.

Le boyau est un bon cordage mais très cher, on le conseille aux femmes. Malgré ce qu’on entend parfois, il tient plutôt bien dans le temps (moins longtemps en moyenne toutefois que les synthétiques), mais s’avère plus agréable, même s’il faut probablement un certain niveau de tennis pour l’apprécier pleinement.

Cordage par ordre de souplesse (du plus souple au moins souple :

  1. Boyau naturel
  2.  Synthétique multi-filaments
  3. Synthétique mono-filament

A savoir : moins un cordage est tendu, moins on contrôle la balle car l’effet catapulte joue alors à fond. Plus le cordage est tendu, plus on contrôle la balle.

Certains joueurs, quand ils ne sont pas trop en confiance, décident de tendre un peu plus.
Pour les joueurs qui ne font pas de compétition, on conseille des tensions pas trop élevées 22-23 kilos pour une raquette à grand tamis par exemple.

En-dessous de 20 kilos, la balle devient difficile à contrôler.

Pour taper fort dans la balle, il faut un minimum de tension

La jauge
C’est le diamètre du cordage. Plus le cordage est épais plus il est résistant donc moins de risque de casser, mais moins il est souple donc moins confortable à jouer et plus traumatisant. Donc choix entre le budget et le confort de jeu, sachant que ça joue aussi sur votre santé.

Votre cordage en général 

Il doit être refait au moins une fois par an, comme des pneus de voiture. Il faut vérifier l’entretien de sa raquette, ne pas la laisser dans des espaces trop chauffés (coffre de voiture en plein soleil) ou trop froids, car le cordage a tendance à « travailler ».

Certains cordages en nylon ne casseront jamais, mais pour retrouver un peu de souplesse et de flexibilité, on conseille de les changer tous les ans voire tous les 2 ans.

– Quelques modèles de bonne qualité à 20-25 euros :

Babolat xcel (en nylon), Babolat magic force, en boyau chez Babolat VS, TGV Duramix chez Tecnifibre, Head Rip Control, Wilson Sensation.

Dernier conseil

Mettre un antivibrateur : c’est conseillé, il doit être rond de préférence (à positionner en bas du cordage) car il se perd moins facilement qu’un élastique.

Source: FFT